Au festival de la St Loup, Guingamp - Côtes d'Armor, en 1976 ou 1977 (?), J-M (bombarde) et Daniel Droguet (biniou koz).

Je jouais sur une bombarde Dorig Le Voyer (que j’eus l’occasion de rencontrer une fois à Rennes). Les élégantes bombardes Capitaine (fabriquées à Bourbriac), plus fines et incrustées d’étain, étaient plutôt à la mode parmi les sonneurs dans les années 70. C’est pourquoi cette bombarde Dorig fut « amincie » par mon compère Daniel Droguet, alors apprenti ébéniste, puis j’y avais adapté un pavillon de marque Capitaine.
Daniel et moi étions les sonneurs attitrés du Cercle Celtique « l’Avant Deux de Pléhérel », auquel appartenaient nos instruments et où nous avions tous deux démarré comme danseurs. Sur cette photo toutefois, nous portons un des costumes du Cercle de St Brieuc, qui nous avait demandé pour le concours de danses traditionnelles de la St Loup à Guingamp. Le Cercle de St Brieuc, aussi appelé Ballet du Gouët et à l’époque dirigé par Mikel Guillerme, était extrêmement réputé pour sa recherche chorégraphique et sa qualité technique.
Je garde un très heureux souvenir de mon époque de sonneur de couple avec Daniel. Ensemble, nous avons sonné de 1975 à 1981, soit pour le Cercle de Pléhérel, soit pour les nombreux organisateurs de festoù-noz qui nous ont invité. Bien sûr, nous avons pris part à quelques concours, dont celui de Monterfil (Fête du Carrefour de la Gallésie) que nous avons gagné en 1976 l’année de sa première édition officielle !