Concert Jean-Mathias Petri & Jean-Michel Veillon – un été singulier #2 à St-Jean-du-Doigt

Concert Jean-Mathias Petri & Jean-Michel Veillon – un été singulier #2 à St-Jean-du-Doigt

When:
25 July 2021 @ 18h30 – 19h30
2021-07-25T18:30:00+02:00
2021-07-25T19:30:00+02:00
Where:
Jardin public
29218 St Jean-du-Doigt
Contact:

Concert Jean-Mathias Petri & Jean-Michel Veillon – un été singulier #2 à St-Jean-du-Doigt (29218)

Musique et danse au Jardin Public

Jean-Mathias PÉTRI & Jean-Michel VEILLON :
flûtes traversières.

Deux flûtistes croisent leurs propos, tantôt méditatifs, tantôt remuants, glissant du particulier à l’universel – ou l’inverse – au gré des réminiscences de leurs parcours personnels… Deux flûtes traversières à la fois différentes et semblables se tutoient : les flûtes traversières en métal de Jean-Mathias Pétri et les flûtes en bois de Jean-Michel Veillon.

Jean-Mathias Pétri :
De la flûte octobasse au piccolo, la palette de timbres de Jean-Mathias s’enrichit sans cesse. Improvisateur et compositeur, il provoque et rencontre des situations diverses :
Nadja Trio (avec J-Philippe & Christophe Lavergne), Duo Contemporain, Flûtes4, Flûtes de Traverses-Kristen Nogues, Ke Kanta-Louis Winsberg, Jacques Pellen-Celtic Procession, Sula Bassana, La Coopérative-Gaby Kerdoncuff, Irish French Connection Quintet. Il a aussi joué avec Boris Blanchet, Pierre Marcault, J-Louis Pommier, Frank Tortiller, Serge Lazarevitch, François Thuillier, Laurent Dehors, Bojan Z, Andy Emler, Aly Wagué, Gildas Boclé, Tommy Halferty, etc…
Il poursuit des collaborations diverses avec les compositeurs Lydia Domancich et Eric Voeglin (musique contemporaine), avec Al K Traxx (Rap), avec le conteur Loïc Pujol et le danseur Wayne Barbaste. Il écrit aussi pour la danse, le théâtre et pratique également le Soundpainting, langage artistique pluridisciplinaire, qu’il a étudié avec Walter Thompson.

Jean-Michel Veillon :
Danseur et sonneur de bombarde depuis l’âge de treize ans, c’est au milieu des années 70 que Jean-Michel s’initie à la flûte traversière en bois dont les modèles anciens (courants au début du XIXème siècle) étaient déjà à l’époque utilisés par les musiciens irlandais.
De formation autodidacte, il devient vite l’un des tous premiers flûtistes à faire entendre cet instrument dans des formations bretonnes de concert ou de fest-noz (musique à danser) : Galorn, Kornog, Den, Barzaz, Pennoù Skoulm, J. Pellen & Celtic Procession, Alain Genty, Gérard Delahaye, Dan Ar Braz & L’Héritage des Celtes, Flûtes de Traverses-Kristen Nogues, Flûtes4, Toud’Sames, G.Le Bigot & Empreintes, Flook’s Flutopia, etc… Parfaitement identifiable, son style s’apparente évidemment à la tradition du chant et des instruments à vent les plus courants en Bretagne (bombarde, biniou koz, treujenn gaol) mais on y décèle parfois quelques autres influences provenant sans doute d’une écoute fréquente des flûtes orientales (Turquie, Iran, Inde, Chine, Japon).